Faire faire

Je ne vais pas chez le coiffeur pour me couper les cheveux mais pour me faire couper les cheveux.

J’utilise la forme faire faire pour expliquer que :

  1.  je demande à quelqu’un de faire quelque chose pour moi
    • Je fais changer les pneus de ma voiture.
  2. je demande à quelqu’un de faire quelque chose
    • Il fait manger son enfant. = Il veut que son enfant se nourrisse.
    • Elle fait cuisiner son mari. = Elle demande à son mari de faire la cuisine (cuisiner).
    • Les orages font pleurer la petite Élodie. = La petite Élodie pleure à cause des orages.

–ité

Les mots en -ité sont toujours féminins

une université – la qualité – l’égalité – la solidarité – la liberté – la célébrité – la volonté – la nécessité – la faculté* – la possibilité – la quantité

*le fait d’être capable, de pouvoir faire quelque chose. Les humains ont la faculté de parler, pas les animaux.

écriture

Il paraît que les enfants tchèques n’apprennent plus à écrire qu’en lettres d’imprimerie. En France, on apprend encore l’écriture cursive à l’école primaire. Est-ce qu’on apprend aussi aux enfants à écrire avec le clavier de l’ordinateur ? Ça va plus vite avec tous les doigts qu’avec un seul doigt !

On dit de quelqu’un dont l’écriture est très difficile à lire, voire illisible, qu’il écrit comme un chat. En général, les médecins écrivent comme des chats. Cet inconvénient a disparu avec l’usage  du message électronique. Mais s’ils ne peuvent plus écrire comme des chats, beaucoup de gens continuent à écrire comme des cochons*.

  • sans se soucier ni de l’orthographe ni de la grammaire.