Des écrans tactiles en relief

Il manque encore une propriété aux écrans tactiles qui ont envahi l’électronique grand public, la texture.

Peut-être plus pour longtemps : des chercheurs de l’université Duke, aux États-Unis, ont conçu une technique pour changer à volonté les reliefs à la surface d’un polymère, rendant ce dernier plus ou moins rugueux. Ils ont déposé un film de polymère sur une plaque rigide et placé deux électrodes de part et d’autre. Lorsqu’ils augmentent la tension électrique entre ces électrodes, le film de polymère est comprimé. Au-delà d’une certaine tension électrique, il se plisse et forme des replis disposés aléatoirement. Lorsque la tension augmente encore, ces plis deviennent des cratères dont la taille varie du micromètre au millimètre selon la tension appliquée. Et lorsque l’on coupe le courant, la surface redevient lisse. Les chercheurs ont même réussi à aligner les plis et les cratères, en étirant le film avant de lui appliquer un courant. Nom de cette technique à surveiller : « lithographie électrostatique dynamique ».

Sciences et Avenir, mai 2012

 

envahir
Les ennemis ont envahi la ville.
On a eu une invasion de moustiques tigres.

Ça va durer longtemps.
Est-ce que ça va durer longtemps ?
On en a pour longtemps ?

conçu, participe passé de concevoir

un film (ici, il ne s’agit pas de cinéma) : une très fine couche qui recouvre quelque chose

sentir la matière d’une surface : une table en marbre a un contact lisse et froid ; un mur en béton brut de la cité du Corbusier est rugueux (ou bien la peau du crocodile), doux comme le velours (la Révolution de velours).

rigide ≠ souple : il y a des matières souples (qu’on peut plier, courber, tordre facilement) et des matières plus ou moins rigides

se plisser : former des plis

aléatoire : qui dépend du hasard

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *